Sur une plage

Comme un bateau échoué sur une plage,
elle reste la couchée sur le flanc.
Personne présent sur le rivage,
ne vient troubler cette belle image.
Larmes de profonde tristesse,
rejoignent l’écume sur le sable blanc.
Soupirs d’immense détresse,
masqués par le bruit de l’ocean.
Il n’est pas loin…il t’attend !
Relève toi dans la douceur de la nuit,
va doucement ne fais pas de bruit.
Risque la traversée pour le retrouver.
Laisse tes chateaux de sable,
pour te blottir dans ses bras fiables.
Quand le soleil au matin se lèvera.
de baisers il te recouvrira….

 

 

 

Laisser moi un commentaire ... Merci

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :