Mon livre de chevet

Ce matin après une courte nuit de sommeil je me suis replongée dans la lecture des fleurs du mal. j’essai de comparer ses écrits avec la réalité.
A chaque fois ma compréhension est bouleversée….comprendre les Fleurs du Mal n’est pas totalement facile.
Baudelaire ne s’est pas intéressé au réel, mais à ce qui est derrière…en sublimant la noirceur de l’être….comme si on avait fait pousser des fleurs sur une terre souillée !!!
En conclusion dans ses écrits il a voulu dire que dans tout mal il y a toujours quelque chose de bien.
l’idéal pour lui est partout, même dans ce que les autres personnes qualifient de laid.
Il approfondit la réflexion romantique et la sublime en montrant la beauté dans la laideur.
Ce manuscrit est un mélange d’excès émotifs et intellectuels, mais n’est heureusement pas toute la clef du recueil  !!!
Baudelaire a vigoureusement affirmé que son recueil n’était pas un album de poèmes rassemblés de façon aléatoire, mais une construction.
j’essai de hiérarchiser ses poèmes, mais …. j’en tire toujours de nouvelles conclusions….
Je crois que ses écrits vont m’accompagner encore pendant de nombreuses années.

citation de Baudelaire

 » Allume la prunelle à la flamme des lustres; Allume le défi fans le regard des rustres »

 

Laisser moi un commentaire ... Merci

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :