Ma montagne

Surplombant les vallées
Tu sembles toucher les cieux
Comme une déesse sacrée
Tu te dresse tout la haut.
Rien n’est aussi beau
Que lorsque ton manteau neigeux
Te pares comme une reine.
Avec des milliers de traînes….
Quand l’hiver se termine
Attendent pour percer, les bourgeons qui sommeillent
Lentement, la nature se réveille
Pour te faire scintiller sous les rayons du soleil.
Aussi mystérieuse qu’une femme
Endormeuse et perfide tu entraînes bien des drames
oh que belle… mais cruelle dame !!!
Combien en as-tu gardé
de ceux qui ont voulu te dominer ?
Mystérieuse beauté…..personne ne peut te dompter.
Comme un aimant puissant tu m’as attiré.
Jamais, non jamais je ne pourrais te défier
Tu es ma pécheresse….
tu es mon ivresse
Enchante moi de ta beauté
Tu es ma destiné…

Laisser moi un commentaire ... Merci

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :