L’innocence bafouée

Le pureté de l’enfance

est salie par l’offense.

Une main s’est posée

pour flétrir l’innocence.

 

Comme la fleur fanée,

tombée sur le chemin.

Comme un petit animal

à qui on a fait très mal.

 

L’enfant recroquevillé

ne veut plus devenir grand.

Il ne veut plus devenir cet homme,

cet humain, ce géant.

 

Une autre main se tend,

pour sauver cet enfant.

Mais la douleur est si forte,

que son âme est presque morte.

 

Petit éloignes toi de ces mécréants.

Il y a plein de gens qui ne sont pas méchants.

Des gens qui respectent les enfants,

ils t’aiderons à devenir grand.

 

Hommage à tous ces enfants qui ont perdu leur innocence à cause de personnes abjectes …. JDG le 17/08/2018

Laisser moi un commentaire ... Merci

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :