Imploser ou exploser

Dans le premier cas…. J’implose !!!
Je me réfugie dans ma grotte, je médite, tel l’anachorète, je m’isole du reste du monde.
Même si a l’intérieur ça fulmine…. je ne laisse rien transparaître, ni un mot, ni un sourire… aucune trace de vie.
Bref j’hiberne et je tente de tout reconstruire à l’intérieur ou du moins à y mettre de l’ordre…. généralement j’en ressors vivante mais avec un ulcère d’estomac…

Dans le deuxième cas…. J’explose !!!
Alors, ça, c’est quand je ne peux plus rien contenir ; c’est quand tout déborde…
La soupape de sécurité ne maîtrise plus rien…. une incroyable envie HURLER….
La seule solution pousser le « cri qui tue », juste pour ôter le noeud et continuer à vivre.

Cela consiste à prendre ma voiture et aller loin de toute presence humaine, loin de tout regard…. au fond des bois…
Et Hurler, hurler aussi fort que je peux, hurler à en recracher mon indignation en même temps que la bile.
Hurler à en perdre haleine et à en faire frissonner les feuilles des arbres, hurler à en faire taire les oiseaux et à en faire fuir les animaux sauvages.

“Celui qui naît, hurle ; celui qui meurt se tait.” Proverbe Russe

Il y a des moments de bonheur qui ne s’effritent jamais. Un geste, une parole nous les font revivre. Comme si la vie voulait nous convaincre de ne pas désespérer. Gilles Archambault

 

Laisser moi un commentaire ... Merci

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :